boxon

boxon [ bɔksɔ̃ ] n. m.
• 1837; bocson « cabaret », 1811; mot angl., de box 2. box
Fam. et vulg.
1Bordel. Ils venaient « au boxon pour la rigolade » (Céline).
2Grand désordre.

boxon nom masculin (anglais populaire boxon, de box, boîte) Populaire Lieu de débauche ; maison de tolérance. Désordre, fouillis.

⇒BOCARD2, BOXON, subst. masc.
Arg. Maison de prostitution, lupanar. Aller au bocard (cf. QUENEAU, Les Enfants du limon, 1938, p. 27); ... ça doit sûrement être les rues de bocards! (VERCEL, Capitaine Conan, 1934, p. 38).
Rem. Bocard est de plus en plus remplacé par boxon : ,,Ils [ces athlètes] venaient surtout eux, au boxon, pour la rigolade. Souvent ils se battaient pour finir, énormément`` (CÉLINE, Voyage au bout de la nuit, 1932, p. 284).
Au fig. Désordre, fouillis, « pagaille ».
Prononc. ET ORTH. 1. Forme phon. :[], [], []. 2. Forme graph. — Lar. 19e, s.v. bocard (arg.) ,,On dit aussi boccard, boc et boxon.`` Cf. aussi GUÉRIN 1892 : ,,Bocard, une des formes de bocson.`` (Noter qu'il est le seul dict. à écrire ainsi cette dernière forme; tous les autres écrivent boxon). Nouv. Lar. ill. et Lar. 20e enregistrent boc et mentionnent sous cette vedette les formes bocard, boccard et boxon. Cf. aussi Lar. encyclop. qui donne séparément boc (vx), bocard et boxon. ROB. Suppl. 1970 note bocard d'une part et boxon d'autre part.
Étymol. ET HIST.
I.— 1811 bocson « cabaret » (Chanson dans ESN.); 1846 « maison de tolérance » (L'Intérieur des prisons).
II.— 1821 bocard (Desgranges dans SAIN. Lang. par., p. 164); 1836 boccard (F. VIDOCQ, Les Voleurs, p. 26); 1858 boc, bocard, boxon (LARCH., p. 413); 1884 bocart (J. RICHEPIN, Les Blasphèmes, p. 43).
I angl. pop. boxon « cabinet particulier de taverne », dér. de box « salon particulier, dans un café » (1712 dans NED); II bocard, orig. obsc.; peut-être forme apocopée de boxon (écrit bocson en 1811) avec suff. péj. -ard; le rattachement du mot à bouc (v. boucan) proposé par SAIN. Lang. par., p. 379, possible du point de vue sém., fait difficulté du point de vue phonét.; boc peut être une forme apocopée de bocson ou de bocard; il est classé par FEW t. 21, p. 507, s.v. bordel parmi les mots d'orig. incertaine.
STAT. — Fréq. abs. littér. :4.
BBG. — GOUG. Lang. pop. 1929, p. 173. — SAIN. Lang. par. 1920, p. 164, 379.

boxon [bɔksɔ̃] n. m.
ÉTYM. 1837; bocson « cabaret », 1811; mot angl. « cabinet particulier de taverne »; de box « salon particulier dans un café ». → Box.
Familier.
1 Maison de prostitution. Bordel; bobinard (cit. 3), bocard.Var. : bocson.
1 Ils venaient surtout eux, au boxon, pour la rigolade. Souvent ils se battaient pour finir, énormément. La police arrivait alors en trombe et emportait le tout dans des petits camions.
Céline, Voyage au bout de la nuit, p. 209 (1932).
2 Chez mon frère, c'était le 47 de la rue Thiers, le boxon le plus cher, le plus célèbre, le mieux coté d'Épinal. Trente femmes sages comme des images y travaillaient avec application. Les fafiots s'accumulaient dans la tirelire de Dominique et pour les généraux, Camélia, en personne, soi-même, se mettait à l'ouvrage.
R. Queneau, le Chiendent, p. 413.
2 Grand désordre. Bordel. || Quel boxon, chez toi !
DÉR. V. 2. Bocard.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • boxon — n.m. Maison de prostitution. / Désordre …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • boxon —    Bordel, probablement parce que, comme on y va gris, on s’y boxe souvent, et non comme l’avance Francisque Michel, sans preuves à l’appui, parce qu’il y avait autrefois, à la porte de ces maisons là, comme à la porte des cabarets, un rameau de… …   Dictionnaire Érotique moderne

  • bocard — [ bɔkar ] n. m. • 1741; altér. de bocambre, de l all. Pochhammer « marteau à écraser » ♦ Techn. Machine à broyer les minerais, à réduire en poudre certaines substances. ⇒ broyeur. Broyer au bocard (BOCARDER v. tr. <conjug. : 1> ). N. m.… …   Encyclopédie Universelle

  • Dilemn — Background information Birth name Gauvain Fargeot Also known as Dilemn Origin …   Wikipedia

  • bordel — [ bɔrdɛl ] n. m. • v. 1200; frq. °borda 1 ♦ Vulg. Maison de prostitution. ⇒ boxon, 3. claque, lupanar (cf. Maison close). Bordel clandestin. ⇒arg. clandé. Aller au bordel. Tenancière de bordel. 2 ♦ Fig. et fam. Grand désordre. ⇒ foutoir, pagaille …   Encyclopédie Universelle

  • French House — French touch (musique) Pour les articles homonymes, voir French touch. Il est délicat de donner une définition précise de la French touch étant donné sa nature même (cf. histoire). Ce terme fit son apparition en 1997 dans le magazine britannique… …   Wikipédia en Français

  • French Touch (Musique) — Pour les articles homonymes, voir French touch. Il est délicat de donner une définition précise de la French touch étant donné sa nature même (cf. histoire). Ce terme fit son apparition en 1997 dans le magazine britannique Muzik pour désigner l… …   Wikipédia en Français

  • Nouvelle scène electro française — French touch (musique) Pour les articles homonymes, voir French touch. Il est délicat de donner une définition précise de la French touch étant donné sa nature même (cf. histoire). Ce terme fit son apparition en 1997 dans le magazine britannique… …   Wikipédia en Français

  • Revue litteraire — Revue littéraire Pour les articles homonymes, voir Revue. Les revues littéraires sont un type de publication périodique spécifique au champ littéraire. Les écrivains y publient des textes qui peuvent ensuite être repris en volume. Les revues sont …   Wikipédia en Français

  • Revues littéraires — Revue littéraire Pour les articles homonymes, voir Revue. Les revues littéraires sont un type de publication périodique spécifique au champ littéraire. Les écrivains y publient des textes qui peuvent ensuite être repris en volume. Les revues sont …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.